NOUVELLE CARTE éTUDIANTE POUR LA RENTRéE 2015 ET FIN DES PAIEMENTS MONéO

De nouvelles cartes étudiantes, uniformisées au niveau régional, avec un nouveau système de paiement seront éditées à la rentrée 2015-2016 pour tous les étudiants d’?le de france.

Les cartes étudiantes actuelles pourront être chargées sur les bornes ou sur tout dispositif affichant le logo Moneo et proposant ce service jusqu’au 30 juin 2015, passé ce délai le service Monéo ne sera plus disponible.

Il n’est plus possible d’acheter des codes de chargement au CROUS ni sur la boutique en ligne depuis le 30 avril 2015. Les codes de chargement achetés avant cette date seront utilisables et pourront être chargés via les bornes de chargement et sur internet jusqu’au 30 juin 2015.
Attention : après cette date, les codes de chargement non utilisés ne pourront plus être chargés sur les cartes !

PAIEMENTS AVEC LA CARTE MONEO

? L’utilisation de la carte Moneo sur les distributeurs automatiques, dans les laveries et sur les photocopieurs du CROUS ne sera plus autorisé à compter du 30 juin 2015
? La carte Moneo pourra être utilisée pour le paiement des repas dans les cafétérias et restaurants universitaires jusqu’au 17 juillet 2015

REMBOURSEMENT

Le remboursement du solde de la carte sera possible sur les bornes actives jusqu’au 28 juillet 2015.
Un formulaire de demande de remboursement sera également disponible à partir du mois de juillet.

Calendrier Universitaire 2015-2016

Le calendrier universitaire est toujours un sujet difficile : il faut trouver la meilleure fa?on d’articuler les semaines de cours malgré les nombreuses contraintes.

Vos élus de la Fédé Paris 1 ont soutenu cette proposition pour deux raisons :

  • elle est équilibrée (examens après les vacances à chaque semestre permettant repos et révisions, l’année se terminant t?t),
  • elle parvient à faire l’unanimité entre les différents corps de notre université (étudiants, enseignants et personnels).

Le projet de calendrier suivant a été adopté par l’ensemble de la communauté universitaire lors de la réunion de la commission de la formation et de la vie universitaire du conseil académique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en date du 11 décembre 2014.

Nous restons à la disposition des étudiants pour répondre aux différentes questions.

EDIT 16 AVRIL 2015 : Le calendrier 2015-2016 a été modifié, conséquemment aux changements du calendrier scolaire opérés par le ministère de l’éducation Nationale. Version image à jour.

Newsletter vie étudiante – Décembre 2014

Chères étudiantes, chers étudiants,?

? ? ? Avec un peu de retard, voici la newsletter vie étudiante du mois de décembre. L’année est bient?t terminée, les examens arrivent, mais n’ayez craintes vos associations sont là pour vous aider à passer l’hiver?! C’est No?l avant l’heure, ne ratez pas les évènements de ce mois de décembre?:

KABOOM PARTY

KABOOM PARTY, un concept : pas de règles. L’explosion avant l’implosion?!

Le principe : YOLO. On se retrouve tous ensemble et on explose.
De la bonne musique, des cadeaux, des surprises, des staffs surexcités.
Le tout rythmé par tous nos classiques préférés revisités par des DJs prêts à vous faire danser jusqu’au bout de la nuit !

?Lieu?: Le Seven Spirit ?

Date?: Samedi 13 décembre?

événement?:?Kaboom

Mais ce n’est pas tout, voici la liste des événements à venir, vous trouverez à chaque fois un lien vers l’événement Facebook où vous trouverez toutes les informations?:

-??Le?11 décembre, en amphi Bachelard en Sorbonne, les?Politistes Sorbonne?& l’équipe EU Careers Sorbonne vous proposent une conférence sur le thème???Opportunités professionnelles et stages au sein des institutions européennes??.

- Le?12 décembre?au centre Pierre Mendès France découvrez la Journée du handicap invisible.

- Le?18?décembre?vos associations de double parcours vous invitent à un apéro au Long Hop, rejoignez?l’ADDE,?l’ADDG?et?la Prisée?mais également?l’ADDH?et le?BIM??pour un apéro 100% double cursus !

- le?18 déccembre, l’association?MA2S?organise son?pot de création au Ze Bar, rue de la Huchette.

- Le?19?décembre?: Gestion du stress et examens au Centre Pierre Mendès France.

- Du?16 au 24 janvier?le?Ski Sorbonne 2015?(complet)

????????????Par ailleurs, tout étudiant intéressé par la musique est invité à suivre les activités de?l’association des étudiants musiciens?(AEM). Cette toute nouvelle association cherche des étudiants intéressés pour partager leur passion de la musique.?N’hésitez pas à les contacter si vous êtes dans ceux là?!

A bient?t,

Les?associations étudiantes,

? ? ? l’ADDE?(droit-économie),

? ? ? l’ADDG?(droit-gestion),

? ? ? l’ADES?(économie),

??????l’ADEC?(CAVEJ),?

? ? ? l’AGP1?(gestion),

? ? ? l’AsEED?(droit),

? ? ? l’ASH?(sciences humaines),

? ? ??P?le ONU,

? ? ? l’ISAP1?(étudiants internationaux),

Le?BIM Sorbonne?(Bureau inter-ma?trise droit Fran?ais-droit étrangers)

La?MA2S Sorbonne?(MASS)

La?Sorbonne Junior Conseil?(Junior Entreprise de l’Université)

membres de la?Fédé Paris 1, la Fédération des associations étudiantes de l’Université Paris 1.

La Fédé Paris 1 salue la volonté de l’Université de préserver le droit des boursiers mais s’interroge sur la finalité du DU « niveau master »

Depuis le début de l’année universitaire 2014-2015, de nombreux étudiants boursiers se sont vus refuser l’exonération des droits d’inscription à l’Institut d’Etudes Judiciaires Jean Domat de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En 2010, les élus étudiants de la Fédé Paris 1 avaient proposé une exonération des droits d’inscription pour les étudiants boursiers inscrits à l’Institut d’études Judiciaires Jean Domat. Cette proposition avait été adoptée en premier lieu en Conseil des études et de la vie universitaire puis définitivement ratifiée lors du Conseil d’administration en date du 5 juillet 2010. Depuis lors, aucune décision n’est venue modifier ce principe d’exonération, totalement indépendant du régime légal et réglementaire qui fonde la compensation ministérielle intégrée dans la dotation de l’Etat au titre de l’inscription des étudiants boursiers.

Récemment, la Fédé Paris 1 a alerté la présidence de l’Université sur la situation dans laquelle se trouvaient les étudiants boursiers de l’IEJ et a demandé une régularisation. Cette situation aujourd’hui en voie de résolution, la Fédé Paris 1 salue la volonté de l’Université de préserver le droit des boursiers.

Toutefois, si cette exonération est aujourd’hui effective, la question du dipl?me universitaire ? DU niveau master ? reste en suspens. En effet chaque étudiant de l’IEJ semble s’acquitter des frais d’un dipl?me universitaire (DU), non reconnu par l’Etat, qui s’élèvent à près de 200 euros, afin de pouvoir s’inscrire dans la formation de l’IEJ. Ce DU porte ainsi le prix total de la formation, de 350 euros théoriques – montant fixé par le conseil d’administration de l’Université, à un total de plus de 500 euros.

?La Fédé Paris 1 s’interroge sur l’objet de ce dipl?me universitaire et invite l’Institut d’études Judiciaires et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne à s’expliquer sur sa finalité. En l’absence de justification cohérente, il est anormal que son co?t vienne s’ajouter aux frais d’inscription régulièrement approuvés par les représentants de la communauté universitaire.

Communiqué co-signé par la Fédé Paris 1 et l’Association des étudiants de l’école de Droit de la Sorbonne (AsEED Sorbonne)

Newsletter vie étudiante – Novembre 2014

Voici le programme des événements de ce mois-ci :?

  • Week-end à Bruxelles avec l’ASH?

Bruxelles est devenue depuis quelques années l’une des capitales phares de l’Europe. En plus d’être le siège du Parlement européen, cette ville abonde de surprises et d’architectures originales, de musées, de théatres, de cathédrales grandioses, de la fameuse Grand-Place et de tant de petites ruelles charmantes où les tavernes et les bars s’entremêlent, et où les rencontres sont toujours au rendez-vous !

Lieu?: Bruxelles

Date?: 14 au 16 novembre

événement?:?Week-end à Bruxelles

  • Back to the Future

Le 20 Novembre, vous êtes invités à embarquer pour une soirée interstellaire placée sous le signe du futur. Pour l’occasion, l’ADES sort le grand jeu et vous promet de vous emmener dans un autre monde !

Lieu?: Le Milliardaire

Date?: Jeudi 20 novembre

événement?: plus d’information sur la page de l’ADES

  • /!\ APPEL à PROJET /!\

Pour la quatrième édition du?Gala de la Sorbonne, la Fédé Paris 1 et ses associations vous offrent l’occasion rêvée d’assurer votre présence à cet événement devenu incontournable.? Participez à cette grande aventure en?dessinant le visuel du Gala 2015?! Ce dernier sera utilisé pour toute la promotion du Gala de la Sorbonne, physique comme virtuelle. Que ce soit en flyers ou en affiches, Paris verra votre talent !

? Recevez l’ensemble des informations à faire figurer sur l’affiche en nous envoyant un mail à?galasorbonne@gmail.com

? Il ne vous restera qu’à envoyer une ébauche à cette même adresse avant le 26 novembre !

L’auteur du projet sélectionné recevra deux invitations pour le Gala lui donnant tout aussi bien accès au cocktail d?natoire (petits fours et Champagne à volonté) qu’à la soirée. Mais aussi une bouteille de Champagne, et une bouteille de vodka ou whisky (au choix) pour accompagner la soirée.

?

Mais ce n’est pas tout, voici la liste des événements à venir, vous trouverez à chaque fois un lien vers l’événement Facebook où vous trouverez toutes les informations?:

-?Le Salon virtuel de l’orientation ADREP?du?17 septembre au 31 décembre.

- Le?5 novembre?de 19h à 20h ne ratez pas la conférence?:?Le Maroc, perspective et enjeux?de l’association?Panthéon Sorbonne Monde Arabe?au centre Panthéon amphi II B.

-?Les Politistes?vous invitent le?7 novembre?de 19h à 21h à une conférence ? L’influence, comment peser sur les institutions???? avec Arnaud Magnien et Stéphane Desselas.

- Les associations de bilicence, l’ADDE, l’ADDG, l’ADDH et La Prisée organisent un?apéro pour les doubles licences, le ??BI-FORE?? au?Panic Room?(métro Sébastien-Froissart)?le 7 novembre.

- Le?9e?Salon Studyrama Grande Ecole de Paris?les?8 et 9 novembre?à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

- Le?13 novembre?aura lieu?le choc Sorbonne-Dauphine?organisé par?Révolte-toi Sorbonne?à 19h45 Amphi III (du centre Panthéon).

- Le?14 novembre?ne ratez pas la conférence de Jacques Attali de 19h à 21h organisée par?les Politistes.

-?Les Rencontres de l’Etudiant?: les formations et les métiers du Luxe?le?15 novembre?au Cap 15.

-?Le Salon des Grandes écoles?les?15 et 16 novembre?aux Docks – Cité de la Mode et du Design.

- Le?20 novembre?rejoignez l’AsEED?Sorbonne?pour son Apéro du droit mensuel.

-?- Le vendredi 21 novembre : l’ASH Sorbonne?a 20 places pour aller voir la pièce de théatre ??La mission?? au théatre de La Colline. Les étudiants bénéficient d’un débat après la représentation, avec les comédiens et le metteur en scène. Prix et conditions auprès de l’ASH Sorbonne.

-?Les Politistes??vous proposent le?21 novembre?de 19h à 21h une conférence sur ? Les négociations européennes à propos du paquet énergie climat?? avec Pascal Cantin, Denis Bonvillain et Célia Gautier

-?Le Salon Européen de l’éducation 2014?du?27 au 30 novembre?au Parc des exposition de la Porte de Versailles.

- Le?1er?décembre?aura lieu une journée du don du sang au Centre Pierre Mendès France.

- à l’Institut Océanographique auront lieu le?Forum juridique?du?2 au 4 décembre,?ainsi que des?workshops avec des cabinets d’avocats?les Mercredi 12 et 26 novembre.?

- Le?20 janvier?l’ASH?vous propose d’assister à l’Opéra Don Giovanni, appelez le 06.11.83.49.05 pour plus d’informations.

A bient?t,

Les?associations étudiantes,

l’ADDE?(droit-économie),

l’ADDG?(droit-gestion),

l’ADES?(économie),

l’ADEC?(CAVEJ),

l’AGP1?(gestion),

l’AsEED?(droit),

l’ASH?(sciences humaines),

P?le ONU,

l’ISAP1?(étudiants internationaux),

membres de la?Fédé Paris 1, la Fédération des associations étudiantes de l’Université Paris 1.

Les vrais chiffres de la présence des élus étudiants aux conseils

Récemment, l’UNI-Mét (syndicat de droite) a diffusé un tract alléguant une participation de 100% de l’UNI-Mét dans les conseils, 80% pour l’UNEF, 66% pour la Fédé Paris 1, etcaetera. Ces chiffres se fondent en fait sur la présence des élus lors d’un conseil particulier, celui où les chiffres sont les plus ?favorables à UNI-Mét… un conseil lors duquel l’élu UNI-Mét n’a pas pris la parole !

Avec les élections étudiantes, ces manipulations de chiffres sont monnaie courante. Nous avons donc souhaité revenir sur la réalité de la présence des élus.

Pour cela, nous avons calculé quelle organisation a été la plus présente en conseil.

Le calcul : nombre total de voix portées au cours du mandat par les élus d’une organisation, divisé par le nombre total de voix que ces élus auraient pu porter si toutes les voix étaient portées à chaque séance.

Exemple : la Fédé Paris 1 peut porter au maximum 6 voix à chaque séance de la CFVU, et 16 séances ont eu lieu, nous aurions donc pu porter au total 6 voix x 16 séances = 96 voix. Lors de ces 16 séances nous n’avons effectivement porté que 92 voix au total. Le calcul est donc : 92 voix / 96 voix = 96%

Vous trouverez plus bas les résultats de ce calcul pour chacune des organisations étudiantes, dans chaque conseil (CFVU et CA), et plus bas encore, un lien vers le tableau où nous avons effectué ces calculs. Tous ces calculs (et les conclusions qui vont avec) sont basés sur les procès verbaux officiels établis par l’université (et votés à chaque fois par tous les élus lors de la séance qui suit) disponibles sur l’intranet de l’université, section « PV et relevés de décisions »?à la date de parution de ce billet.

Les enseignements de ces chiffres :

- Comme illustré dans le diagramme suivant, la Fédé Paris 1 est la seule organisation à pouvoir se prévaloir d’une présence d’au moins un élu à tous les conseils du mandat, CA comme CFVU. Sur 22 séances du CA et 16 séances de la CFVU, l’UNEF a raté 2 CA et aucun CFVU,?SUD a raté 10 CFVU,?l’AGEP a raté 3 CA et 5 CFVU, Fac’Up a raté 9 CFVU, l’UNI-Mét a raté 5 CFVU, et la Feder-Cé a raté 14 CFVU. (PS : rappelons que seules la Fédé Paris 1, l’UNEF et l’AGEP ont des élus en CA)

Présence élus

- Que ce soit en conseil d’administration ou en CFVU, la Fédé Paris 1?est l’organisation qui a proportionnellement ramené le plus de ses?voix.

- L’UNEF est seconde avec un taux honorable, puis les taux chutent pour les autres organisations.?L’Unef porte presque systématiquement toutes ses voix, mais est ceci dit nettement moins présente physiquement (usage important des procurations), notamment en CA.

-?La Fédé est la seule organisation (à l’exception de l’UNI-Mét à une occasion et l’UNEF à deux occasions) à faire venir ses suppléants même quand ceux-ci ne peuvent pas porter de voix (soit parce que trop d’élus Fédé sont présents, soit parce que le titulaire du suppléant est présent). A titre d’exemple, les 2 élus Fédé titulaires et les 2 élus Fédé suppléants ont été présents en CA tous ensemble à plusieurs reprises.

-?Nous avons également lutté pour que le vice-président étudiant du CA ait le droit de siéger en CFVU, droit que nous avons gagné à partir de la CFVU du 4 juillet 2013 (dans un premier temps sans le droit de prendre la parole, puis ensuite avec le droit de prendre la parole). Celui-ci vient pour participer aux débats de la CFVU, alors même qu’il n’y possède pas le droit de vote. Rappelons que le vice-président étudiant du CA a été élu sur la liste de la Fédé Paris 1.

-?Certaines organisations (Unef, Agep, SUD, Feder-Cé) donnent procuration à d’autres organisations étudiantes, ce qui nous para?t étrange au regard du principe de représentation proportionnelle (mais c’est discutable). La Fédé Paris 1 a toujours été présente pour porter ses voix, et n’a jamais donné procuration à d’autres organisations (étudiantes ou non).

- Plus grave, certaines organisations étudiantes (Unef, Agep, Sud, Fac’Up) donnent procuration à d’autres organisations non-étudiantes (notamment les syndicats de personnels), ce qui nous para?t contraire à tous les principes de la représentation étudiante : un personnel administratif n’est pas à même de représenter et défendre les étudiants, lui même n’en étant pas un. Pire, rien n’assure qu’il n’utilisera pas les voix étudiantes dans l’intérêt des personnels administratifs, et non dans l’intérêt des étudiants. Une fois encore, la Fédé Paris 1 a toujours été présente pour porter ses voix, et n’a jamais donné procuration à d’autres organisations.

-?Certains élus titulaires ne sont jamais venus en conseil, ou ont démissionné avant leur premier conseil : Julie Mandelbaum (UNEF), Quentin Deforge (AGEP). D’autres ne sont presque jamais venus en conseil : Marie-Noor Kahlouche (SUD) est venue une fois, Sarah Amar (Feder-Cé) est venue deux fois.

-?Certains élus ont disparu en cours de mandat : David Van der Vlist (UNEF), Sanna Bela?d (UNEF), Cécile Picco (UNI-Mét), Jules Mouthon-Bougeois (Fac’Up), Maurane Violet (AGEP). Une partie d’entre eux (David Van der Vlist et Sanna Bela?d de l’UNEF par exemple) sont pourtant encore étudiants.

- Notez que parmi les raisons qui peuvent pousser une organisation à présenter une liste mais à ne jamais siéger figurent trois raisons importantes mais méconnues (au delà de la raison évidente que constitue le fait de peser dans le débat) : les subventions allouées en fonction des résultats électoraux (440 euros par an par élu), l’attribution d’un ou plusieurs locaux, dont la superficie totale est fonction du nombre d’élus, et le fait que les élus en CA et CFVU votent pour des instances nationales (qui attribuent elles aussi des subventions, beaucoup plus importantes, mais aux organisations nationales).

- Lors de l’analyse de ces chiffres pour cet article, nous avons également remarqué plusieurs irrégularités de procédure : la présence au nom de SUD d’une personne non élue, sans que ceci n’ait été relevé par le service juridique de l’Université ; et le fait que l’élu Fac’Up, qui a quitté l’université à la rentrée 2013-2014, a pourtant continué à donner procuration jusqu’à aujourd’hui (alors qu’il ne peut plus être élu, n’étant plus étudiant), là encore sans que le service juridique ne relève la chose.

Ce que n’apprennent pas ces résultats :

- Ces chiffres cachent la réalité de la participation des élus, en terme de prise de parole par exemple : certains élus sont présents en conseils mais ne prennent pas la parole. Ainsi l’exemple le plus parlant est justement celui de l’UNI-Mét : il y a eu au moins un élu UNI-Mét à 12 séances de la CFVU sur 16. Mais en réalité, les élus UNI-Mét n’ont?jamais pris la parole?en conseil de tout le mandat (ce qu’attestent les procès verbaux des conseils, sauf erreur). A part quelques interventions éparses, il en va de même pour les élus SUD. Difficile de défendre des positions sans s’exprimer.

- Avec une seule démission très t?t dans le mandat (suite à l’obtention d’un master 2 hors de Paris 1 par l’élu en question) sur les deux conseils, la Fédé Paris 1 est l’organisation dont le moins d’élus a démissionné. L’Unef a vu le départ d’au moins 5 de ses élus (2 en CFVU, 3 en CA dont une titulaire et les deux suppléantes), l’AGEP de ses deux élus (titulaire et suppléante) en CFVU et de sa suppléante en CA, l’UNI-Mét de sa seule élue titulaire, et Fac’Up de son seul élu titulaire.

- Ces chiffres cachent également un phénomène regrettable, celui des élus qui font un passage éclair en conseil pour signer la feuille d’émargement et repartent aussi t?t. Certains élus restent peu car ils sont astreints à des obligations (des cours, par exemple, chose qu’on ne peut leur reprocher), mais d’autres élus pratiquent sciemment le passage éclair + signature, uniquement pour simuler une présence en conseil sur les procès verbaux.

- Enfin, la chose sans doute la plus importante que ces résultats n’apprennent pas, c’est la présence lors des commissions. Bon nombre des sujets traités par la CFVU puis le CA le sont en amont lors de commissions thématiques : commission vie étudiante, commission des statuts, commission FSDIE (subvention aux projets étudiants ou aux étudiants en difficulté), etcaetera. être présent à ces commissions est essentiel, c’est là que se discute une bonne partie du fond des projets présentés aux conseils. Mais ces commissions ne font pas l’objet de procès verbaux, il est donc difficile de tracer la présence des élus, et cet absence de contr?le incite fortement à l’absentéisme. Si nous ne sommes pas en mesure de produire des chiffres précis faute de procès verbaux, la Fédé Paris 1 est sans nul doute l’organisation la plus présente lors de ces commissions, comme le prouvent les nombreux statuts « les élus Fédé, seuls étudiants présents en commission … » postés?par le profil facebook de la Fédé ou par ceux de nos élus.

Les résultats :

? En conseil d’administration :

Fédé Paris 1 Unef____ Agep
Taux de voix ramenées 98 % 77 % 86 %

? En CEVU / CFVU

Fédé
Paris 1
Unef_ UNI-Mét Agep Fac’Up SUD___ Feder-Cé
Taux de voix ramenées 96 % 94 % 69 % 67 % 43 % 37,5 % 12,5 %

Le tableau excel avec les calculs détaillés :

Si vous ne voyez pas le tableau ci-dessous, voici le lien vers le tableau complet.?Les résultats affichés ci-dessus se trouvent dans les cases en jaune sur la droite.

La méthodologie :

- Nous avons noté dans le tableau les procurations données, et l’organisation à laquelle a été donné la procuration.

- Nous avons surligné en rouge les cases où des élus ont donné procuration à des organisations autres que la leur : rouge bordeaux si la procuration a été donnée à une autre organisation étudiante, rouge vif si elle a été donné à un syndicat représentant les personnels administratifs de l’université.

- Nous avons noté « présent puis procuration à XYZ » lorsqu’un élu a été présent pendant une partie du conseil puis est parti en donnant procuration à un élu d’une organisation XYZ autre que la sienne. Nous avons cependant comptabilisé la présence de l’élu.

- Lorsqu’un élu était présent et est parti en donnant procuration à un élu de son organisation, nous avons comptabilisé cela comme une présence sur tout le conseil.

- Nous n’avons pas compté les procurations re?ues de d’autres organisations dans le nombre de voix portées par chaque organisation.

-?Nous n’avons pas compté les procurations données à d’autres organisations dans le nombre de voix portées par chaque organisation.

- Notez cependant que la hiérarchie entre organisations n’est pas modifiée en incluant l’un de ces deux changements ou en incluant les deux en même temps.

- Certains élus sont notés « UNEF suppléant 2″, par exemple, ils représentent les élus qui prennent la place d’autres élus démissionnaires (ou ayant perdus la qualité d’élus).

- Au CA, nous avons également surligné en rouge les CA où une organisation n’était pas présente.

Charte des étudiants salariés

Vous trouverez sous le lien suivant la charte des étudiants salariés adoptée (à l’unanimité) lors de la CFVU du 20 mars 2014, et issue des propositions de la Fédé Paris 1 lors des élections aux conseils centraux d’avril 2012.

/wp-content/uploads/2014/03/Charte-de-l’étudiant-salarié-UP1-avant-projet-V2.doc

Il s’agit d’un dispositif en faveur duquel milite de longue date la Fédé Paris 1, qui permettra aux étudiants de l’ensemble de l’université de bénéficier de mesures qui compenseront la difficulté que constitue un emploi en parallèle de ses études. Parmi ces mesures :
- Un choix prioritaire du groupe de TD ;
- La possibilité offerte de passer en régime d’examen final ;
- La mise en ligne des supports de cours sous forme numérique pour l’ensemble des étudiants.

Cette charte sera appliquée dans l’ensemble des UFR dès la rentrée 2014.

N’hésitez pas à contacter les élus de la Fédé Paris 1 pour obtenir toute précision relative à la mise en ?uvre de cette charte.

Notez que la proposition originale de la Fédé Paris 1 visait également à ce que soient compris dans les bénéficiaires de cette charte des étudiants dans d’autres situations qui peuvent rendre des études difficiles : grossesses, famille à charge et situations de handicap, par exemple.

Nous continuerons à demander cette extension lors du prochain mandat des élus étudiants.

airmax90